La croyance

Coucou mon Happy !

J’espère que ta semaine a été bien cool ! Comme je te l’avais promis je te partage une sélection de prières de Protection • Grâces  • Remerciement et des mantras.

Je suis ouverte à toutes les cultures et toutes les croyances de chacun, et j’aime énormément apprendre d’elles. L’échange est l’une des clés les plus puissante et précieuse! Donc, j’ai décidé de mettre un point d’honneur à tout ça.

Histoire de se situer…

  1. D’où vient le mot croyance ?
  2. Qu’est-ce-que c’est croire ?
  3. Qu’est-ce-qu’une prière, un mantras ?
  4. Comment doit-on le pratiquer ?
  5. Quelques prières et mantras
  6. Conclusion

Vu comme ça j’ai l’impression de me revoir en Term au lycée en cours de Philo, c’était le bon vieux temps (haha). J’ai plusieurs questions en tête qui me vient à savoir :

  1. Doit-on vraiment croire en quelque chose pour prier ?
  2. Qu’est-ce-qu’une religion ?
  3. Pourquoi l’homme a besoin de croire en quelque chose ou en quelqu’un ?

J’en ai bien d’autres mais on va pas s’en sortir. Les questions que j’ai en tête, j’y répondrais à la fin de l’article.

1.D’où vient le mot croyance ?

Étymologie : du latin classique credere, tenir pour vraie quelque chose, croire, penser, avoir confiance, se fier.

Dans le domaine de la religion, la croyance est le fait d’avoir la foi, d’être intimement convaincu que quelque chose existe. Le terme croyance désigne des opinions. Ces opinions sont parfois des certitudes et elles peuvent être d’ordres irrationnelles et ou relative à quelque chose ou quelqu’un, exemple: Je crois, moi Caroline, en l’au-delà, aux esprits, en la vie après la mort qui n’est qu’en faîte que le commencement de quelque chose. On peut dire que la croyance est une forme de pensée propre à l’Homme, qui affirme sans avoir à fournir une preuve quelconque.

Sans titre(3).png

2.Qu’est-ce-que c’est croire ?

La première chose qui me vient c’est de répondre: Croire en qui ? en quoi ? Comme on l’a vu dans la première question, croire vient du mot croyance. L’Homme éprouve un besoin, il a besoin de réponses et pour avoir ces réponses, il faut faire des recherches. Certains recherchent par rapport à la foi, d’autres recherches sur l’existence des extraterrestres comment voir, faire x ou y choses. Pour ce qui est de la foi c’est singulier à chaque être humain en fonction de sa culture, de son histoire, du contact qu’il a ou non avec d’autres croyants… Personne n’est obligé de croire; dire: « je crois » ça va dépendre de la volonté de chacun. D’ailleurs la foi, on ne l’a pas une fois pour toujours, elle évolue en tenant compte des événements qui surgissent, des étapes de la vie. Pour certains, elle va en s’affirmant, pour d’autres, elle semble s’étioler. S’intéresser à la foi ouvre à une expérience plus vaste que la sienne, mais en même temps cet intérêt met en chemin et permet de préciser ce en quoi l’on croit ou pas.

Croire en qui : En la famille, en ses professeurs, ses médecins, ses amis etc.

Croire en quoi : En la vie, en soi, en l’humanité, en l’amour etc.

3.Qu’est-ce-qu’une prière, un mantra ?

 

 

La prière : (pour ma part) c’est une demande adressé à Dieu, aux Saints, à un défunt. Elle exprime la reconnaissance, la dévotion, la demande d’un protection ou des actions de grâces. C’est une louange à Dieu.

Le Mantra : est une phrase sacrée qui provient du verbe sanskrit « man » signifiant « penser » et de  » trâna » qui veut dire « protection ». Un mantra est donc une formule mentale qui protège. Le mantra est une formule condensée constituée d’une série de sons répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme. On peut s’aider d’un mala, sorte de chapelet comportant 108 grains, pour compter le nombre de récitation.

4.Comment doit-on pratiquer ?

La prière se pratique à toute heure de la journée et en toute circonstance. Tout le monde peut le pratiquer et parfois de manière inconsciente. En étant petite on me disait de prier le matin au réveil, à midi avant de déjeuner et le soir pour remercier le Seigneur de cette journée. C’est en grandissant que je me suis dit qu’il n’y avait pas besoin d’un tel protocole pour parler aux Saints.

Sans titre(6)

En ce qui concerne les mantras, je me suis intéressée au Bouddhisme quand j’avais 16 ans, j’ai toujours apprécié l’approche plus philosophiques des divinités que celles des chrétiens comme moi. D’après ce que je comprends ils sont associés à des figures particulières de la mythologie hindouiste et bouddhiste dont les qualités peuvent être cultivées par la répétition du mantra s’y rapportant. Par exemple, un mantra bouddhiste qui est assez connu « om mani padme houng » est le mantra de Tchenrézy, divinité de la compassion. Quand tu récites ce mantra, tu essaies de développer en toi l’ouverture du coeur et de ressentir la compassion vis-à-vis des autres. Les mantras sont également utilisés comme des incantations pour influencer, voire pour maîtriser les dieux. C’est le son qui est l’essence même du mantra exemple: Aum (voir la vidéo ci-dessous). C’est par la résonance à travers l’espace que l’univers est transformé et que sa cohérence est maintenue. Il est également utilisé comme support de méditation. Dans ce cas par sa répétition incessante, on cherche à stabiliser et calmer le mental pour permettre l’état de méditation et favoriser la communion avec l’univers, avec le subtil, avec le divin.

Hora de Mantra  » Aum  »

5.Quelques prières et mantras

Mantras : Donc tu as le mantras Om mani padme houng et Aum mais tu as aussi le mantra « so’ham » qui signifie « Je suis Lui », c’est-à-dire Brahman, est le mantra du HAMSA, l’oiseau migrateur (nom de l’oiseau de Brahman) Il s’agit de répéter ce mantra  en inspirant sur SO’, et en expirant sur HAM. Cette formule exprime donc la prise de conscience de l’UNITE DU MOI avec l’ETRE suprême.
–  selon la Yogatattva Upanishad (la vraie nature du Yoga) , il faut répéter ce mantra pendant 12 ans.

–  selon la Hamsa Upanishad (l’oiseau migrateur), il faut le répéter 21 600 fois en méditant sur les 6 chakras.

On atteint alors la connaissance accompagnée des qualités de pouvoir se faire petit comme un atome.

index

Tu peux écouter via cette vidéo le Mantra Om namah shivaya

Prières : Pater Noster  » Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour des siècles des siècles. Amen »

Ave Maria :  » Je vous salue, Marie pleine de grâce; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen »

Cantique de Siméon (pour la protection de la demeure) :  » C’est maintenant Seigneur que laisserez aller en paix votre serviteur, selon votre parole, puisque mes yeux ont vu le Sauveur que vous nous donnez, et que vous avez destiné pour être manifesté à tous les peuples, comme la lumière qui éclairera les nations, et la gloire d’Israël votre peuple. Sauvez-nous, Seigneur, lorsque nous sommes éveillés, et gardez-nous pendant notre sommeil, afin que nous veillions avec Jésus-Christ, et que nous reposions en paix. Alléluia. Nous vous supplions, Seigneur, de visiter cette demeure, et d’en éloigner tous les pièges de l’ennemi : que vos saints Anges y habitent pour nous conserver en paix, et que votre bénédiction soit toujours sur nous. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ. Bénissons le Seigneur. Rendons grâce à Dieu. Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux, Père, Fils et Saint-Esprit, nous bénisse et nous protège. Amen »

Action de Grâces :  » Seigneur Jésus, en ce moment où je viens de t’accueillir dans la foi, mes mots hésitent et s’arrêtent au seuil de ce profond mystère d’amour. Tu daignes venir jusqu’à moi, tu frappes à la porte de mon coeur attendant la réponse que je veux bien te donner. Ma réponse, elle est d’abord dans mon silence,  mon silence qui veut te dire la joie toujours nouvelle de m’ouvrir simplement à ta vie divine présence. Puisque tu es chez-moi, Seigneur, permets que je te parle comme on te parlait sur les routes de ton pays. «Si tu le veux, tu peux me guérir.» Combien de fois as-tu entendu cette parole de confiance?  En ce moment, elle est la mienne. Tu connais mes pensées les plus secrètes. Tu sais qu’elle est ta place dans mon coeur. Mais, hélas! Comme je me sens encore faible! Mes péchés, ils sont là devant moi. Ils sont là pour me dire que j’ai besoin de toi,  que j’ai besoin de ton pardon. Oui, Seigneur, «dis seulement une parole et je serai guéri.» Prononce sur moi cette parole de pardon, celle qui te fait oublier mon péché, celle qui me rappelle ta miséricorde infinie. Maintenant, Seigneur, je veux te dire «MERCI.» Merci de venir chez-moi par ton Eucharistie. Pourrais-je attendre plus de ton amour? Merci pour la vie reçue, pour les humbles joies, pour les peines apaisées, pour le courage accordé, pour l’amitié partagée. Merci de la fraîcheur de ta présence, de la générosité de tes dons, de ta fidélité de ton amour. Merci pour mes responsabilités. Elles me donnent un sens à ma vie. Merci, Seigneur, pour mon «pain de ce jour,» pour son abondance, pour les forces qu’il me donne. Aide-moi à ne jamais oublier le pauvre à ma porte et tous ceux, trop nombreux, qui souffrent de la faim. Merci pour ma croix,  celle que tu as promise à tous ceux qui te suivent. Quand je pense à la tienne, j’accepte plus généreusement la mienne. En s’unissant l’une à l’autre, elles se confondent et se perdent dans le même amour. Merci aussi pour tout ce que tu es pour moi et pour tout ce que je voudrais être pour toi. Tu te fais si proche que j’ose t’appeler mon ami, avec tout ce que ce mot contient d’amitié et de tendresse.
Merci enfin, au nom de tous ceux qui ne pensent pas à te remercier. Puissent-ils, un jour, découvrir, eux aussi, tout ce que tu es dans leur vie. Seigneur Jésus, je te confie mon bonheur. Tu le sais, il est si fragile le bonheur, Tu en es le maître, je l’attends de toi. Je te confie ma famille, les miens qui sont aussi les tiens.  Protège-les de tout danger. Garde-les dans ton amour, comme dans ma prière. Je te confie ceux que j’aimais et que tu es venu chercher. Qu’ils soient auprès de toi pour cette communion sans fin à ta vie, à ton bonheur. Je te confie les blessés de la vie :  ceux qui souffrent dans leur corps, ceux qui souffrent dans leur âme. Je pourrais t’en nommer, mais je sais que leurs noms sont inscrits dans ton coeur. Je te confie ceux qui ne participent plus à ton Eucharistie, ceux qui ont perdu le goût de partager avec des frères ta Parole et ton Pain. Que leur ferveur première garde en eux le souvenir de ton visage. Continue à les inviter, ne cesse pas de les attendre à tes rendez-vous eucharistiques. Je te confie mon coeur. Qu’il puisse comme le tien, ne servir qu’à l’amour. Derrière les visages souriants ou en pleurs de mes frères,
fais-moi découvrir l’ombre de ton visage. Ouvre ma porte, ouvre mes mains, ouvre mon coeur. Seigneur Jésus, je te reconnais comme mon maître et mon guide,
ma lumière et mon soutien. C’est toi qui me conduis sur le chemin de la vie.
Je veux me laisser faire, accueillir ton amour, adorer tes silences, accepter tes délais, respecter tes plans. Ami et confident sincère, je te sais toujours disponible,
toujours attentif à mes moindres soucis. Avec le Père et l’Esprit, reçois mes hommages. Avec Marie, ta mère et la mienne, accueille ma prière. Avec les anges et les saints, attends-moi dans ton Paradis. Au-delà de mes mots, accepte aussi ce que je ne puis t’exprimer. Entre amis, tu sais, on peut se comprendre sans parole. Au revoir, Seigneur Jésus! À bientôt pour la prochaine rencontre! Restons unis. »

Sainte Appoline (pour les maux de dents) : « O Dieu, pour l’amour de Sainte Appoline, vierge et martyre, a supporté avec courage et dignité le supplice de l’arrachage de ses dents, je vous invoque afin d’être délivré de tout mal de dents et de tête. Montrez-nous Seigneur, la puissance de votre bonté par l’intercession de Sainte Appoline et délivrez-nous des douleurs de dents par les mérites de votre sainte martyre, et au nom + Père, du Fils, et + du Saint-Esprit. Sainte Appoline, ayez pitié de moi. Sainte Appoline, soulagez-moi. Sainte Appoline, priez pour moi. Récitez le < Notre père >, trois fois.  »

+ correspond au signe de la croix, qui est à faire à chaque fois qu’on l’a voit.

Saint Blaise (pour le mal de gorge) :  » O Dieu qui, par l’intercession du Saint évêque Blaise, martyr, délivrez ceux qui l’invoquent de toute sorte de misères, mais particulièrement des maux de gorge, accordez à nos supplications que, par ses mérites et son intercession, nous soyons délivrés de toutes les douleurs de la gorge et qu’après vous avoir pieusement servi, nous soyons heureusement réunis dans la gloire céleste. Ainsi soit-il. Récitez le < Notre père > trois fois.

Sainte Marguerite (pour un heureux accouchement) : « Glorieuse vierge et martyr, Sainte Marguerite, je te salue et je t’honore par le tendre coeur de Jésus-Christ, je te remercie avec toi le bon Dieu de t’avoir accordé une si grande fermeté pour pouvoir supporter tes cruels martyres. Je te rappelle tes douloureux tourments, alors que tu as été dépouillée de tes vêtements et torturée sur le chevalet, brûlée avec une torche jusqu’aux entrailles, meurtrie à coups de verges et de fouets, déchirée par la hache jusqu’à la profondeur des os, exposée à un combat avec le diable devenu visible, jetée à l’eau pour y être noyée, baptisée par le Saint-Esprit sous la forme d’une colombe, et e,fin, hélas ! décapitée par le glaive. Je vénère avec dévotion ces douloureux martyres, et au nom de tes peines cruelles je te supplie humblement de m’assister dans les douleurs de la maternité et de me donner la joie d’avoir un enfant bien portant. Que ta dernière et sainte prière, ainsi que la promesse de Jésus-Christ soient efficaces pour moi et me préservent de tout mal dans mes couches. Ainsi soit-il. Récitez < Notre père  > trois fois.

Saint Clair du Vexin (pour le mal des yeux) :  » O grand Saint Clair du Vexin, je suis plongé dans les ténèbres, délivrez-moi. Hâtes-vous d’exaucer mes supplications et de m’obtenir la lumière du Très-Haut. Faites que la clarté dont vous êtes inondé, en dessillant mes yeux, illumine en même temps mon âme et mon corps. O Dieu, qui avez couronné, dans la splendeur éternelle le bienheureux Saint Clair, qui s’est illustré par la gloire éclatante de la chasteté et du martyr; daignez m’accorder par son intercession, que marchant toujours à la lumière de votre divine parole, je mérite de parvenir à la patrie de la clarté éternelle. Récitez le < Notre Père > trois fois.

Saint Jean Bosco (pour une grâce spéciale) :  » O Saint Jean Bosco, apôtre dévoué et infatigable de Jésus, qui avez opéré tant de miracles en son nom, je vous demande avec toute la foi dont mon âme est capable, d’obtenir de notre divin Maître et Seigneur Jésus la grâce spéciale que je vous exprime (exposez la demande…). A partir de ce moment, j’accepte l’accomplissement de la volonté de Dieu et je m’engage à le prier et à l’adorer. Seigneur Jésus, daignez recevoir avec bonté la demande que je vous adresse par l’intercession du bienheureux Saint Jean Bosco. Saint Jean Bosco, ayez pitié de moi. Saint Jean Bosco, priez pour moi. Saint Jean Bosco, exaucez-moi. Fils rédempteur du monde, qui êtes Dieu, recevez-moi dans votre immense bonté. Récitez le < Notre père > trois fois.

Sainte Agathe (contre les douleurs de seins) :  » O bienheureuse Sainte Agathe, vierge et martyr, votre chasteté vous a couté d’avoir les seins coupés et votre foi en Dieu vous a obtenu d’être guéri par Saint Pierre. Vous n’avez jamais écarté vos pas de la voie du Seigneur, malgré les nombreux supplices que vous avez subis. Votre courage et votre fidélité à Dieu sont exemplaires et tous Seigneur, accordez-moi l’appui de l’intercession de Sainte Agathe auprès de vous, afin de me délivrer des douleurs et du mal qui m’afflige. O Dieu, pour l’amour de qui Sainte Agathe a eu les seins coupés, nous vous prions de nous délivrer du mal des seins. Sainte Agathe, écoutez ma prière et ayez pitié de ma douleur. Récitez le < Je vous salue Marie >, trois fois.

Saint Denis (contre les maux de tête) : « O Dieu miséricordieux, qui avez donné au bienheureux Saint Denis la force et le courage dans son supplice, accordez-moi de pouvoir supporter la souffrance que m’infligent les maux de tête. Grand Dieu, usez à mon égard, bien que je n’en sois pas digne, de la même bonté dont vous avez gratifié votre serviteur Saint Denis. Voyez le mal qui me fait souffrir et apaisez ma souffrance, je vous le demande par l’intercession de votre serviteur dévoué, Saint Denis. O Saint Denis, qui avez le privilège d’adresser à Dieu nos demandes de secours et d’aide, je vous prie de prendre en considération ma souffrance. Intercédez pour moi auprès de Notre-Seigneur Jésus-Christ afin qu’il m’accorde par vos mérites la guérison de mes maux de tête. Sain Denis, ayez pitié de moi. Saint Denis, écoutez-moi. Saint Denis, guérissez-moi.

Rituel pour la prospérité : (Allumez du feu et jetez-y un peu d’encens) « Bon Saint Joseph, vous qui avez nourri votre famille par votre travail, protégé la Sainte Vierge et l’Enfant Jésus, faites-moi la grâce de pouvoir faire honneur à mes affaires, sans porter de tort  à personne et que je puisse faire du bien toutes les fois que j’en trouverai l’occasion: donnez-moi la santé, la chance et la prospérité. (Prenez trois feuilles de laurier et dites:) Saint du Ciel et Bons Esprits de l’Au-delà, par votre vertu et votre bonté, mettez en fuite tous mes ennemis; portez-moi chance, santé et prospérité en tous mes projets et dans toutes mes entreprises. (Jetez les feuilles sur les charbons ardents en disant:) Gloire soit + au Père, + au Fils + et au Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

 

Si tu en veux d’avantages, contacte moi et je serai ravie de te donner des prières. Sinon la meilleur des façons pour en avoir connaissance et d’aller voir soit un prêtre soit un moine ou un rabbin et  Imam . Selon tes propres convictions.

Je vais répondre maintenant à mes trois questions et je terminerais par ma conclusion

  1. Doit-on vraiment croire en quelque chose pour prier ?
  2. Qu’est-ce-qu’une religion ?
  3. Pourquoi l’homme a besoin de croire en quelque chose ou en quelqu’un ?

Pour la première question, je pense qu’il n’est pas pas obligatoire de croire pour demander une action quelconque. Il est vrai que ça apporte un « poids » en plus, ça va appuyer la demande et on sera un peu plus certain d’avoir tôt ou tard notre réponse.

Pour la deuxième question qui aurait dû être la toute première en fait, la religion fait référence à deux choses. La première est le fait d’appartenir à une même communauté et la second est la croyance à laquelle appartient une personne. C’est donc, une appartenance culturelle avec ses traditions et de l’autre côté c’est un ensemble de croyances individuelles propre à chaque individu. La religion relie l’Homme à Dieu ou les Hommes entre eux.

Pour ce qui est de la troisième et dernière question, je pense que c’est une forme d’appuis, une façon de se dire que l’on appartient à un groupe, une communauté, en un sens ça vient à nous rassurer, peut-être. C’est une forme d’idéal si je n’appartiens à personne ,est-ce-que, je ne crois en rien ? Non.

J’ai écourté ma dernière réponse mais à toi aussi d’y répondre si tu le souhaites mon Happy.

Joyeusement, Caro

Publié par

Passionnée par le partage, l'échange et la découverte, je t'invite dans mon univers à bras ouverts ! "On est digne de son bonheur quand on aime à le partager." Jean Baptiste Blanchard

Un commentaire sur « La croyance »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s