Aujourd’hui, je lâche-prise !

Coucou Happy,

Cela fait 3 jours que je n’arrête pas de penser au lâcher-prise, sans doute à cause d’un très long paragraphe de mon cours de Sophro qui en parle justement… Et c’est ce qui me pousse à faire cet article.

La première fois que j’ai entendu ce mot « lâcher-prise », je devais avoir 16ans, j’ai eu l’image d’un enfant tenant un ballon puis le lâchant volontairement dans les airs, tout en le contemplant s’envoler très haut dans le ciel.

Aujourd’hui, je te fais cet article car en plus d’avoir envie d’en parler avec toi, je me suis retrouvée à la place de cet enfant et son ballon, j’ai eu une grande envie… Celle de laisser s’envoler des mots très significatifs.

Résultat de recherche d'images pour "lâcher-prise"

Il y a de grand changement à vivre une fois que vous apprendrez le pouvoir du lâcher-prise. Arrêter de permettre à n’importe qui ou quoi que ce soit de contrôler, limiter, réprimer ou de vous décourager d’être votre véritable soi ! Aujourd’hui est le vôtre à façonner, possédez-le, libérez-vous des gens
et des choses qui empoisonne ou dilue votre esprit. Steve Maraboli

Peut-on dire que le lâcher-prise est une forme de relaxation ?

Le lâcher-prise n’est pas une forme de relaxation. Ce qu’il faut savoir c’est que la relaxation est un état que l’on ressent, après avoir fait par exemple une séance de méditation ou de massage ou autres. Cette relaxation est lié à deux niveaux, à savoir le niveau physique et le niveau émotionnel. La relaxation apaise les maux de notre quotidien et prévient le stress. Elle soulage, aussi, durant un temps nos déséquilibres émotionnels et les perturbations du corps.

Grâce à la relaxation, nous allons retrouver, redécouvrir un bien-être général du corps et également de l’esprit. En Sophrologie, la relaxation est une aide afin de pouvoir traiter les troubles psychosomatiques. L’effet sur le corps et sur les tensions nerveuses est immédiat. Le fait de se sentir relax, d’être relaxé(e) a le même effet que le sommeil, c’est-à-dire de permet à son corps de récupérer en douceur. Cet état engendre un relâchement et un lâcher-prise et permet, donc, un accès à un état du sommeil sans l’atteindre.

Lâcher prise c’est libérer l’image et les émotions,
les rancœurs et les peurs, les attachements et déceptions
du passé qui assombrissent notre esprit. Jack Kornfiels

Que ressentons-nous une fois relaxé(e) ?

Résultat de recherche d'images pour "relaxation"

La relaxation, comme je le disais plus haut, agit sur deux niveaux : le niveau physique (corps) et le niveau émotionnel (psychique). Voici sous forme de liste (non exhaustive) quelques points à retenir.

Sur le plan physique :

  • Meilleur pression artérielle;
  • Apaisement du rythme cardiaque;
  • Rééquilibre des principales fonctions organiques;
  • Repos profond, parfois de tout le métabolisme, etc.

Sur le plan émotionnel :

  • Aide à la prise de recul;
  • Renforcement de la mémoire;
  • Libère les tensions mentales;
  • Rééquilibre le système nerveux;
  • Augmente la réceptivité, etc.

Et quand n’est-il au niveau de la durée ?

Tout dépendra de ce que tu feras pour te sentir relaxer. En sophrologie, on voit mise sur du long terme, ce qui engendre :

  • Un développement de la confiance en soi;
  • Une meilleure gestion du stress et des émotions;
  • Une meilleure performances sportives;
  • Apaise l’anxiété, etc.

Pourquoi est-il difficile de lâcher-prise ?

C’est principalement, la peur. Cette émotion qui a une grande vibration, plusieurs visages et formes selon chaque personne. De quoi avons-nous peur, peut-être peur ?

  • Peur des autres;
  • Peur d’avoir peur;
  • Peur de manquer de quelque chose;
  • Peur d’être blessé(e);
  • Peur de perdre le contrôle;
  • Peur d’être abandonné(e);
  • Peur d’être manipulé(e);
  • Peur de se tromper, etc.

On peut en faire une longue de liste sur cette émotion… Le lâcher-prise est un acte de confiance en soi et en les autres. Plus on recherche le contrôle moins le lâcher-prise est facile et plus on manque d’ancrage (voir l’article s’ancrer pour mieux vivre). Le lâcher-prise passe par l’acceptation de nos propres limites et par le fait de reconnaître les autres dans leurs différences.

Comment lâcher-prise ?

Le lâcher-prise c’est simplement cesser de vouloir tout contrôler.
Laisse les choses se faire naturellement, laisse-toi porter par la vie…
Qu’est-ce que tu risques d’essayer ? Rava

Je dirais qu’il faut en prendre conscience.

  1. Il faut prendre conscience que nous ne pouvons pas tout contrôler et qu’on ne peut pas contrôler ce qui ne peut être changé.
  2. Il faut également prendre conscience de nos émotions, de nos ressentis et de la capacité à les exprimer.
  3. Enfin, il faut prendre conscience de la perte d’énergie et de bien-être quand nous sommes en train de faire et refaire quelque chose qui au fond ne nous correspond pas.

Le fait de lâcher-prise entraine un deuil. Ce peut-être par exemple : le deuil d’une croyance, d’un évènement passé. En somme, tout ce qui t’empêche de profiter pleinement de l’instant présent.

En méditation, l’ici et maintenant est un élément déclencheur pour lâcher-prise. Il permet de se consacrer pleinement à l’instant présent et ainsi se déconnecter des pensées parasites du passé, du moment ou de l’avenir qui sont à l’esprit.

Le fait de pardonner est une belle forme de lâcher-prise. On peut par exemple : Se pardonner, ou pardonner à quelqu’un ou à un groupe de personnes. Généralement, il est plus difficile de pardonner à soi-même car on se sent « bête » de ne pas avoir réagis avant.

Image associée

Méditer pour lâcher-prise

La méditation m’apporte beaucoup depuis que je l’a pratique quand j’en ai envie, c’est vraiment très important de ne pas se forcer à méditer. La méditer est une pause, c’est une invitation à se reconnecter, à être seul(e) avec soi-même. La méditation nous apprend à vivre dans le présent, à savoir prendre du recul, à « arrêter » nos pensées continues du moment. Les pensées obsédantes s’échappent et l’attention est détourné des émotions négatives.

lacher-prise (3)

Méditer sur ses émotions, ses blessures, ses blocages en se laissant caresser par le Soleil et le Vent.

La méditation te permet de réaliser que tout est changement perpétuel. Tout ce que tu expérimentes n’est pas permanent, tout change et c’est en refusant et en résistant au changement que tu te retrouves déçu et que tu souffres, d’où l’importance de faire la paix avec le présent.

Applications favorites pour méditer

Petit Bambou et Les antisèches du Bonheur sont mes gros coups de cœur !

Exercices pour lâcher-prise

1. Cet exercice m’est proposé dans la formation que je fais. Installe toi confortablement dans un endroit calme pour ne pas être dérangé et éteins ton téléphone.

Assis, les yeux fermés, écoutez votre respiration sans la modifier. La respiration est perpétuelle, mais nous avons tendance à l’oublier. Ressentez et observez les mouvements de votre corps générés par la respiration. Suivez le trajet de l’air. Sentez l’ai froid entrer et l’air chaud sortir par le nez. Ne vous laissez pas distraire par vos pensées : votre attention doit être uniquement fixée sur votre respiration. Attendez quelques instants, puis ouvrez les yeux.

Cet exercice permet au cerveau d’optimiser la créativité et de trouver de nouvelles voies pour surmonter ou contourner ce qui est incontrôlable.

2. L’exercice du lâcher de ballons que j’affectionne.

lacher-prise (8).JPG

Munis toi de ballons (de ton choix), gonfle-les avec de l’hélium si tu souhaites qu’ils s’envolent. Attache une corde au bout (si tu le souhaites). Écris un mot dessus ou déposes y tes pensées (par visualisation) que tu souhaites laisser partir. Quand tu te sens prêt(e), lâche les ballons et la magie opère…

Pour ma part, j’ai choisi de travailler sur 3 mots : Amour, Corps, Peurs.

lacher-prise (16)

Quand j’ai commencé ma thérapie avec Nathalie Piebourg, j’ai découvert qu’Amour, Corps et Peurs sont 3 mots me qui sont très attachés, comme un coquillage à un rocher.

Peurs : J’ai une peur terrible d’être abandonnée, d’être jugée… petite quand mes parents ont divorcés, je l’ai plus ou moins bien vécue. Ce qui m’a fait mal, c’est le regard et le jugement des autres quand j’étais à l’école, c’était de la méchanceté enfantine, et je commence à en faire le deuil, maintenant je suis prête à lâcher ce ballon.

Corps : Mon corps et moi, ce n’est pas nouveau, nous avons eu du mal à nous comprendre, à nous parler, à nous aimer. Mon corps, je le voyais comme un fardeau qui ne reflétais pas ce que j’étais vraiment. Il faut dire que mes formes ne m’ont pas toujours aidées et le commérage des camarades non plus, je ne me considérais pas comme normale, car je voyais l’image de cette société « fine et belle », même si mes parents étaient là pour m’écouter et m’aimer comme j’étais. Maintenant, mon corps est mon meilleur ami, je l’aime comme il est, j’essaie d’en prendre soin et d’être à son écoute.

Amour : Il y a une grande blessure en moi, et c’est celle-ci… L’amour, j’ai été follement amoureuse d’un homme, j’avais 18 ans et j’étais naïve, je ne souhaite pas raconter cette période là, sauf si tu me le demandes tout simplement parce que je la raconte à chaque fois que quelqu’un me demande comment était mon premier grand amour.

lacher-prise (1).JPG

Peurs, Corps et Amour sont très liés, c’est pourquoi j’ai décidé de les nouer entre eux. En les laissant s’envoler ensemble, j’ai senti comme un gros poids partir de moi pour s’envoler librement dans le ciel, et je n’ai même pas pleuré ! (c’est un exploit). Ça ne veut pas dire que je n’y penserai pas de temps en temps, j’ai simplement réussi à prendre du recul, je me suis laissée bercer par les fleuves de la vie, je me sens bien. Je me sens mieux. Je peux avancer à mon rythme sans que ces 3 mots me heurtent violemment.

J’accepte de me détacher;

J’accepte de me libérer;

J’accepte de me pardonner et de pardonner aux autres;

J’accepte tout simplement ce que j’ai vécue et qui m’a blessée plus jeune.

Lâcher prise ne signifie pas que vous êtes faible, mais
que vous êtes assez fort pour laisser aller. Josette Sauthier.

Pour aller plus loin

Voici des livres sur le lâcher-prise, si tu souhaites approfondir ce sujet et/ou de trouver des exercices pour te permettre de lâcher-prise → Livres sur le lâcher-prise

Aujourd'hui, je lâche-prise !

Et toi arrives-tu à lâcher-prise ? Si, oui comment ? Si, non pourquoi ?

L’article est maintenant terminé, merci de m’avoir lu et d’avoir pris le temps, surtout. N’hésite pas à partager l’article, à le commenter et/ou à l’aimer.

Je t’aime et je t’embrasse fort.

Joyeusement, Caro

 

3 commentaires sur « Aujourd’hui, je lâche-prise ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s