30 Mai 2019 • Grotte de Sainte Marie-Madeleine

Jeudi dernier, jour de l’Ascension, j’ai entendu l’appel de Marie-Madeleine. Au départ, je souhaitais aller à la basilique de Notre Dame de la Garde très tôt dans la matinée puis l’heure passant, une idée c’était fixée dans mon esprit à savoir faire le pèlerinage de la Sainte Baume. C’était un rêve de petite fille. Je propose à deux membres de ma famille (mon père et ma belle-mère) de se joindre à cette journée puis nous voilà sur la route départ 15h, nous sommes arrivés vers les 16h30 à peu près, puis nous nous sommes mis en marche, au départ nous étions ensemble puis mon père ayant trouvé assez rapidement son allure rapidement il s’est mit à nous distancer, je me suis donc retrouvé aux côtés de ma belle-mère qui souffrant d’un problème d’articulation au genou, y allait à son rythme. Ne voulant pas la lâcher dans cette marche, je me suis tout naturellement caler à son rythme pour l’encourager et la soutenir, seulement elle ne voulait pas me priver de cette expérience, alors elle m’autorisa à la laisser seule. Je partis rejoindre mon père qui était 100m plus haut qui me demanda où était sa femme et il me dit « continue de monter, je vais l’attendre« . J’accepta sans dire un mot.

Me voilà seule. Lorsque je repris la marche, je mis 5 bonnes minutes, véritablement, à prendre conscience que j’étais en train de marcher toute seule, alors que j’avais invité mes parents et j’avais également souhaité accompagner ma belle-mère dans cette montée… C’était comme ça, il était opportun de faire ce pèlerinage sans personne physique à mes côtés. Je pris ça comme un signe. C’est à partir de ce moment qu’il commença à se passer la plus belle des expériences… Durant cette ascension en direction de la Grotte de Sainte Marie-Madeleine la merveilleuse, en ce jour portant le même nom (l’Ascension) dans un lieu hautement symbolique et qui plus est alchimique. J’ai été mis à l’épreuve et non des moindres ! Chaque pas vers ce haut lieu devenait une expiation, je me suis sentie désarçonnée (au sens figuré), plongée dans des incertitudes les plus profondes et qui me terrifiaient, j’avais ce sentiment de ne pouvoir y arriver, que quelque chose ou quelqu’un me poussait à abandonner cette marche. Physiquement je souffrais surtout au niveau des mollets, toutefois ce qu’il se passait en coulisse, à l’intérieur de mon temple, c’était merveilleux parce que le voyage dont je me suis autorisée à vivre, à entreprendre à donner lieu à des prises de conscience le soir venu et donne encore lieu à l’émergence de ce Moi que je ne cesse de découvrir et notamment depuis l’Ascension.

« Dieu est Amour pour quiconque aime est né de Dieu » JN IV

Je croisa un prête en contre-sens faisant son rosaire, un couple âgés assis sur un banc en pierre, des enfants de tous âges avec une fougue formidable, et des adultes souriants de bon cœur. Je m’arrêta deux fois pour admirer la forêt et reprendre mon souffle puis une fois parvenue devant les marches, mon cœur s’emplit d’une félicité telle, qu’il m’était alors impossible de d’écrire, il y a peu de temps ce qui s’animait en mon temple. Une fois les dernières marches montées, je me suis empressée telle une enfant dans la grotte et je pleura, laissant tomber quelques larmes. Tout au long de cette montée, je n’ai pas fait attention à l’heure, j’avais l’impression d’être hors du temps, les présences humaines étaient vaporeuses et les présences subtils étaient à la limite du palpable. En réalité, je n’était pas seule à aucun moment je ne l’ai été. Cette expérience, je l’ai vécue comme un renouvellement de ma Foi grâce à Marie-Madeleine, à son énergie et à ce lieu, quelque chose à opérer en mon fort intérieur.

Ô lumière du monde
Ô lumière du monde ! Ô perle resplendissante ! Vous qui en annonçant la résurrection de Jésus-Christ, êtes devenue, l’apôtre des apôtres, tenez-vous constamment en notre faveur auprès du trône de Dieu, dont vous êtes l’amie préférée ; soyez notre refuge et notre avocate. 

 Prière à « Sainte Marie-Madeleine » de la Sainte-Baume :
 « Sainte Marie-Madeleine, toi qui as été pardonnée par Jésus, toi qui as beaucoup aimé ; Montre-nous le chemin de la conversion véritable et de la pureté du coeur. Par amour, tu as suivi Jésus pour le servir ; Apprends-nous à livrer gratuitement notre vie pour nos frères. Tu te trouvais près de la croix de Jésus auprès de Marie et Jean ; Obtiens-nous la grâce de la foi et de l’espérance dans nos épreuves. Au matin de Pâques, tu as reçu de Jésus la mission d’annoncer la résurrection à ses disciples ; Aide-nous à croire que la vie est plus forte que la mort, que l’amour triomphe de tout. Amen. »

 « Intercédez et suppliez sans cesse pour nous auprès de Jésus, Ô Bienheureuse Marie-Madeleine ! Ô lumière du monde ! Ô perle resplendissante ! Vous qui en annonçant la résurrection de Jésus-Christ, êtes devenue, l’apôtre des apôtres, tenez-vous constamment en notre faveur auprès du trône de Dieu, dont vous êtes l’amie préférée ; soyez notre refuge et notre avocate. Ainsi soit-il. » par Saint François d’Assise

Merci Merveilleuse Sainte Marie de Magdala pour ton enseignement et ton exhortation 🌹

Merci à mes parents d’avoir été présents 🌹

Merci à mes guides et êtres de la nature 🌹

Et enfin je me remercie de m’être permise de vivre ce cheminement 🌹

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s