Confidence #3 • Humaine croyante et pratiquante

En ce Dimanche, j’aimerai te partager l’évolution de ma Foi en tant qu’humaine et femme.


Je suis née dans une famille de croyants et pratiquants assez fervents. Tout naturellement, j’ai suivi une éducation qui s’est basée sur des valeurs chrétiennes et anciennes. J’ai suivi une scolarité privée dans des établissements catholique où l’on ne manquait pas de rater une messe ou une date importante relative à cette religion.


Vers mes 14/15 ans ça a été l’heure de la rebellions et par la même occasion de la remise en question. Certaines situations et expériences vécues m’ont fait douter de ma Foi en ce que j’avais appris plus jeune… J’étais devenue obnubiler, ou presque, à l’idée de me dépasser et de prendre connaissance du côté sombre dans sa généralité et du mien sans savoir où est-ce que je mettais les pieds.


Alors, je me suis beaucoup documentée, j’ai expérimenté certaines choses tout en sachant me stopper lorsque je ressentais que quelque chose se manifester en moi et dont je ne pouvais avoir le (plein) contrôle. J’ai fait cela jusqu’à me bercer dans une certaine illusion que Dieu n’était pas si puissant que ce que j’avais pu entendre, lire ou voir de part moi-même. Je suis, alors, rentrée dans cette phase « Je ne crois plus en rien et tout est négatif. » c’était très dur, car j’étais vraiment en détresse et je ne savais pas vers qui me tourner et à qui voudrait bien me croire et puis surtout m’entendre et m’écouter.

Je me suis également tournée vers d’autres courants religieux et philosophiques par pure curiosité sans y adhérer véritablement, comme le Bouddhisme, l’Hindouisme, le Taoïsme, l’Islam, le Judaïsme ou encore le Chamanisme… Dans chaque courant, j’ai pioché et retenu ce qui me parler le plus.


Ensuite, de mes 22 ans jusqu’à mes 24 ans c’est le renversement de situation… des blocages et des peurs très profondes – transgénérationnelles – sont apparues. J’ai voulu les combattre seule, sans les accepter, sans les considérer comme porteuses de messages… difficile d’être plus têtue que ça, le mur est vite venu me percuter. Puis j’ai fait la rencontre d’Aurore psycho-énergéticienne clairvoyante par le biais d’Instagram qui m’a suivi pendant plus d’1 an et demi, en parallèle j’ai, aussi, suivi une thérapie par la Sophrologie sur 1 an ( ce qui m’a donné l’envie d’apprendre et de pratiquer cette méthode) et puis j’ai fait la connaissance de Lorella que je surnomme affectueusement Mamma qui m’apporte énormément au quotidien depuis 2017.

Suite à ces rencontres, ces accompagnements et aux nombreux échanges, en me reprenant en main, en remettant le conteur à « zéro », j’ai pu avancer et persévérer dans cette acceptation d’état, comprendre ce que je pouvais comprendre à mon échelle. Et la Foi, elle est où dans tout cela me diras-tu ? Eh bien, je dois une gratitude et une reconnaissance profonde et infinie à Mamma. C’est elle a ranimée le goût de l’Amour Divin par une simple demande « Crois-tu en Dieu ? » eh bien crois-le ou non mais depuis mon enfance même avant de prendre conscience de Dieu, au fond de moi, je croyais déjà en Lui. Alors, j’ai répondu « Oui, mais je l’ai renié… » un peu gênée d’avouer ce que j’avais fait. Elle ne m’a absolument pas juger et elle m’a prit sous ses ailes, en me présentant le rosaire.

Le rosaire est un objet très simple dans lequel on trouve toutes nos réponses (réponses qui sont en nous et par l’action du rosaire les fait émerger jusqu’à ce que nous en prenions conscience) et l’amour de la très Sainte Vierge Marie, nôtre Mère. Je le rappelle ici, pour ma part, Dieu est cette énergie d’amour pur qui se trouve en TOUT. S’il y a bien quelque chose qui a changé ma vie et ma vision d’elle avec tout ce dont j’ai pu expérimenter jusqu’à maintenant, c’est cet objet, ce chapelet. Il est d’une puissance plus qu’incroyable ! Il ouvre le champ de la conscience et va même bien au-delà si nous sommes prêts à avancer. Dans cette pratique quotidienne ma spiritualité et surtout ma Foi a eu un grand coup de nettoyage. J’ai vu mes peurs se dissipaient, mon stress ainsi que mes angoisses, mes appréhensions s’effaçaient tout doucement. Des signes, des synchronicités sont apparues, comme si tout devenait de plus en plus clair et ça continue.

En tant qu’humaine, femme, pratiquante et croyante, j’ai effectivement tout remis en cause très tôt, je me suis auto-sabotée, je me suis fait du mal, j’ai cherché, j’ai joué les exploratrice pour mieux me connaître, je me suis perdue totalement et partiellement. Ces épisodes qui constituent ma vie m’ont permis d’être ce que je suis et ce que nous sommes ensemble. Chaque jour, en pratiquant ma Foi avec dévotion, amour et joie, et notamment le fait de pouvoir ressentir se bonheur qui m’anime est l’un des cadeaux dès plus merveilleux. Je ne dis pas que je n’ai plus peur de rien, ce serait mentir, je dis simplement que ce chapelet renferme en lui un grand pouvoir dont très peu de gens connaissent l’étendu de son immense pouvoir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s