Un réveille pas comme les autres

« Un matin, j’ai eu l’agréable surprise d’avoir cette sensation de tes lèvres posées sur les miennes. J’étais éveillé mais sans doute encore un peu plongé dans une rêverie. L’aube était encore dans ces premières lueurs, les oiseaux chantaient, la ville s’éveillait doucettement et moi, j’étais seul dans mon lit, les yeux tantôt mi-clos tantôt ouverts à me toucher du bout des doigts mes lèvres en me délectant du goût de tes lèvres posées sur les miennes le temps d’une rêverie. »

Caroline.DB

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s